Une opportunité de reconversion professionnelle : 165 fermes laitières bio à reprendre dans les cinq ans.

De plus en plus de personnes s’installent en agriculture suite à une reconversion professionnelle et choisissent en priorité le maraîchage, l’élevage de petits ruminant, le métier de paysan boulanger… Le domaine de l’élevage laitier bovin bio semble moins les attirer alors que la filière ne cesse de s’épanouir. Dans les vertes prairies de Normandie, 165 belles fermes laitières bio sont à reprendre d’ici 2025 suite aux départs à la retraite de leurs chefs d’exploitation.

« S’installer en élevage laitier bio ne demande pas forcément plus de capitaux qu’en maraîchage car il y a la possibilité de prendre des part sociales dans une exploitation avec un modèle économique qui a fait ses preuves. » Corine LE BON formatrice au CFPPA du Campus Métiers Nature de Coutances.

« Nous avons en Normandie une génération de producteurs qui arrivent à la retraite dans les cinq ans et qui ont à coeur de transmettre leurs exploitations en bio. Leurs fermes sont immédiatement fonctionnelles. » Claire BOUDEAU-BLANCHARD coordinatrice transmission pour « Bio en Normandie ».

Pour que les personnes en reconversion vers l’agriculture biologique puissent découvrir l’opportunité de la filière lait bio en Normandie, le CFPPA du Campus Métiers Nature de Coutances propose un voyage de découverte de cinq jours à la rencontre d’éleveurs laitiers bio normands aux profils divers et riches. Ce voyage qui accueillera 16 participants est prévu du 19 au 23 octobre 2020.

Il reste quelques places. Pour plus d’information cliquez sur ce lien.

Suite à cette immersion de deux semaines, il sera possible d’effectuer un stage de 15 jours dans une ferme laitière bio pour découvrir en profondeur le métier, puis une formation sur deux ans, salarié en alternance sur une exploitation. L’objectif de ce parcours est d’accompagner des personnes en reconversion professionnelle avec à la clé le BPREA (Brevet Professionnel Responsable d’Exploitation Agricole) et l’accès aux aides à l’installation.

Fin 2019 la Normandie comptait :

2 016 exploitations bio, 105 033 ha bio et conversion, soit 5% de la SAU en bio et une croissance de plus de 12% par rapport à l’année précédente.
Le troupeau laitier bio compte presque 24 000 vaches laitières majoritairement situées dans la Manche, le Calvados puis l’Orne.
Source : Agence bio

Plus de 500 fermes biologiques sont à transmettre d’ici 2025 dont 165 fermes en bovin lait.
Source : Bio en Normandie

1 réflexion au sujet de « Une opportunité de reconversion professionnelle : 165 fermes laitières bio à reprendre dans les cinq ans. »

Laisser un commentaire